L’erreur commune en SEO

C’est un classique : vous souhaitez mettre en forme une page web ou un article et vous avez défini votre contenu. Cependant, lors de la mise en ligne, c’est la catastrophe : votre référencement est mal noté. Quelle erreur de SEO avez-vous faite ? Quels sont les écueils à éviter pour ne pas se faire bâcher par les algorithmes d’analyse ? Nous sommes là pour répondre à vos questions !

superman-seo

Dans cet article, nous vous parlerons de deux types de fautes à éviter : 

LES ERREURS D’UX

  • Le chargement de la page
  • Un mauvais design de la page
  • Les informations obsolètes
  • La compatibilité avec les autres navigateurs

LES ERREURS TECHNIQUES

  • La sitemap
  • La présence sur les réseaux sociaux
  • Les titres : consistance et hiérarchie
  • Le bourrage de mots-clé
  • Les liens: maillages et redirections

Les erreurs d'UX

L’expérience utilisateur (User eXperience) a une grande importance dans le référencement de vos pages et de vos articles, aussi il est essentiel de la cultiver au mieux pour éviter une erreur de SEO. Avant de songer à la technique, pensez à vos lecteurs. Un article mal présenté les fera fuir alors préparez-vous, on part en chantier !

ux-help
  • Un chargement trop long de la page que vous visitez a de quoi vous faire rouler des yeux. Ce genre de défaut est également sévèrement sanctionné par les algorithmes de vérification. Afin d’éviter cela:
    • Utilisez des images moins lourdes,
    • Optimisez vos fichiers CSS,
    • Placez vos scripts sous la ligne de flottaison,
    • Utilisez davantage la mise en cache

Il existe divers outils pour noter le temps de chargement de votre page et en identifier les causes, comme Google PageSpeed. N’hésitez pas à les utiliser !

 

  • Un mauvais design de votre page : vous vous en doutez, une page visuellement peu attractive vous donne peu envie d’y rester. Cela augmente même davantage vos chances de la quitter et d’augmenter son taux de rebond, sévèrement châtié par Google. Veillez donc à rendre vos pages attractives !
    • La version mobile : vérifiez et ajustez-la lorsque vous mettez votre page ou votre article en forme. Gardez à l’esprit que 68% des français surfent sur internet depuis leur smartphone !

 

    • Le choix de vos call-to-action : le rôle de ces boutons est d’inciter votre lecteur à être actif et d’accéder à un nouveau contenu.Tout d’abord, veillez à ne pas en abuser, cela ferait fuir votre visiteur et serait une erreur de SEO. Ensuite, évitez les “cliquez ici” et préférez-y un texte précis qui explique pourquoi cliquer dessus : parlez des avantages à accéder à ce nouveau contenu (“5 actions immédiates pour améliorer votre SEO”), ou utilisez des mots d’action (“Inscrivez-vous à la newsletter”) !

 

    • L’utilisation de pop-up intrusives : il est important de savoir que les pop-up ne peuvent être ouverts que par des JavaScript. Aussi, les robots utilisés par les moteurs de recherche, qui n’analysent que le HTML, sont incapables de les analyser. Comme les pop-up sont souvent soumises par les référenceurs comme des pages individuelles, certains moteurs de recherche les identifient comme des pages orphelines et concluent à une tentative de spamdexing et pénalisent l’ensemble de votre site.
rumble-INTERROGATION-BLANC

Tu peux me rappeler ce que c’est, le spamdexing ? 

Bien sûr Rumble. Le spamdexing, ça reprend les termes “spam” et “indexing”. C’est une technique interdite par les moteurs de recherche qui consiste à tromper les moteurs de recherche pour arriver dans les premières positions des résultats de recherche. Une erreur de SEO que les algorithmes feront payer cher à votre référencement…Mais poursuivons ! Les autres fautes d’UX que nous listons sont :
  • Les informations obsolètes : gardez toujours un œil sur votre contenu, car les informations fausses ou obsolètes sont pénalisées en SEO ! Supprimez vos contenus qui ne sont plus au goût du jour ou mettez-les à jour en les redirigeant vers de nouveaux articles. Si vous avez du mal à optimiser vos contenus, vous pouvez utiliser plusieurs outils en ligne comme Semrush, qui propose tout un panel (payant, certes) de fonctionnalités destinées à vous assister.

 

  • La compatibilité avec d’autres navigateurs : chaque navigateur interprète le code de votre site web d’une manière différente, c’est pourquoi votre site peut s’afficher d’une manière sensiblement différente selon le navigateur que vous utilisez. Vérifiez l’aspect de votre site sur un maximum de navigateurs et assurez-vous de corriger le développement de votre site en conséquence si un défaut apparaît.

Faites au mieux pour rendre l’expérience de vos lecteurs la plus agréable possible sur votre site, donnez-leur envie de revenir ! Maintenant que nous avons passé en revue les erreurs les plus visuelles, passons à la technique

Les erreurs techniques

robot-reader
  • L’absence d’une sitemap, ce fichier qui référence des informations sur les pages et fichiers de votre site, peut être une grosse erreur de SEO. Dans le cas où votre site web est très volumineux, il est très important de mettre une sitemap en place. Pour en savoir plus sur ce sujet et déterminer si vous en avez besoin, n’hésitez pas à rechercher plus d’informations sur les sitemap.

 

  • L’absence de votre marque sur les réseaux sociaux n’est pas une faute en soi car elle n’influence pas directement votre positionnement. Cependant, les pages de vos réseaux sont référencées dans les moteurs de recherche, comme votre site web. C’est l’occasion de positionner votre marque sur les réseaux sociaux et toucher une cible plus large. Vous pouvez créer un lien avec votre communauté et générer davantage de trafic vers votre site ! Donc non, ne pas se représenter sur les réseaux sociaux n’est pas une faute en soi… mais c’est passer à côté d’une belle opportunité.

 

  • Les titres : hiérarchie et consistance
    •  La consistance des titres : pour annoncer le contenu de votre page ou de votre article, il est essentiel de bien choisir son mot-clé. Sans quoi, votre nombre de visiteurs sera limité. Formulez-le aussi bien dans votre titre que dans la balise “title”… et non, ce n’est pas la même chose. Le contenu de la balise title est celui qui apparaît dans les résultats des moteurs de recherche tandis que l’autre est simplement le titre apparaissant sur votre site.
      Veillez à répéter votre mot-clé dans vos titres hiérarchisés (ne vous en faites pas, on aborde tout de suite le sujet) et dans le contenu de votre page et dans les balises méta.
    • La hiérarchie des titres : ce sujet fait référence aux balises hn. Elles proposent 6 niveaux de titres qui servent à structurer votre contenu. Ils facilitent la compréhension du contenu par votre lecteur et par les algorithmes d’analyse des moteurs de recherche. Une mauvaise utilisation de ces balises est donc sévèrement réprimandée.
      Il est essentiel que votre article dispose d’un et un seul titre en h1 : c’est son titre principal (à ne pas confondre avec la balise title dont nous avons parlé précédemment). La balise h2 est un sous-titre, la h3 est un sous-titre de h2, et ainsi de suite.

 

  • Le bourrage de mots-clé : aussi appelé le keyword stuffing, cette technique fait référence à la sur-utilisation d’un mot-clé sur une page ou dans un article pour tromper les algorithmes. Ce procédé est une erreur de SEO rudement réprimandée par les moteurs de recherche, aussi est-il important de surveiller votre formulation. Pour garder un taux de mots-clé confortable et intéressant pour votre SEO, veillez à appliquer la règle des 1% : utilisez votre requête tous les 100 mots environ. 

 

  • Les liens : maillage et redirections :
    • L’oubli du maillage interne/externe : il permet de créer du trafic entre pages. Dans le cas du maillage interne, on peut parler de fluidifier votre trafic et rediriger la popularité d’une page vers une autre. Le maillage externe redirige vers des pages sûres et bien référencées et fait gage de la fiabilité de votre contenu. Le maillage est récompensé en SEO, aussi il serait regrettable de ne pas utiliser un tel outil, n’est-ce pas ?

 

    • L’usage inefficace des redirections 301/le non-remplacement des liens obsolètes : ces deux cas ont la même conséquence. Vos visiteurs cherchent à rejoindre l’une de vos pages, cliquent sur le lien correspondant et… c’est l’impasse, car le lien n’est plus fonctionnel et votre taux de rebond augmente, pénalisant votre SEO.

Vous l’aurez compris, maintenir votre référencement à flot exige de la persévérance, et de vérifier régulièrement la validité des liens de votre site.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre article “Comment optimiser le SEO de votre article”.Si vous avez davantage de questions, n’hésitez pas à nous contacter !

#NEWSLETTER . Restez informé(e)
et rejoignez la meute !

Psiiit, toutes nos illustrations sont réalisées par la fabuleuse Nouss.